top of page

Et si on parlait sucres ?

Les Sucres (ou hydrates de carbone ou glucides) ont pour rôle principal de fournir à l’organisme l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement. 

MAIS... Omniprésent dans notre alimentation, il se cache tout autour de nous et a des conséquences délétères sur notre santé.

Il se trouve non seulement dans les pâtisseries et les aliments sucrés, mais aussi dans de nombreuses préparations salées issues de l’industrie agro-alimentaire! Les salades prêtes à l’emploi ou les sauces peuvent également être des pièges.


Biscuits en sucre formant deux coeurs


Aliments qu'on croit être nos amis :

- Jus de fruit ( il n'y a rien de bon)

- Mélanges de céréales.

- Salades préparées. 

- Soupe prête à l'emploi.

- Yogourts aux fruits. 

- Boissons énergétiques

- Sauce pour les pâtes

Liste des aliments à éviter au tant que possible : 

- Sodas.

- Sirop.

- Ketchup (Deux cuillères à soupe de ketchup contiennent plus d'un morceau de sucre).

- Café spécialisé (moka, ou avec sucre).

- Caramel

- Barre chocolaté ou autre.

- Tout les aliments de la marque "Kinder". (Celui là est le plus difficile à éviter pour moi).

- Haribo, M&Ms, etc...

5 fruits et légumes par jour ? Attention, je vous recommande pourtant de ne pas exagérer avec les fruits non plus bien qu'ils contiennent des éléments nutritifs essentiels.  Le fait de privilégier les aliments à index glycémique bas (inférieur à 55) va permettre d'éviter les pics d'insuline ainsi que le stockage des sucres sous forme de graisses. 

Pour un apport énergétique total de 2 000 calories par jour, cette recommandation correspond à un apport maximal de 50 g de sucre/jour, ce qui correspond à environ 13 morceaux de sucre. Selon l'OMS une réduction supplémentaire à moins de 5 % aurait d'avantages supplémentaires pour la santé.

Ceci étant dit voici les risques liés à l'excès de sucre. 

- Risque de diabète de type 2.

- Formation de caries.

- Prise de poids.

- Le vieillissement prématuré et accéléré des tissus de l'organisme (y compris la peau) par le mécanisme de glycation.

- Les baisses d'énergie et de moral.

- L'hypertension et les maladies cardiovasculaires.


Mais encore, sur le sucre

L'addiction au sucre n'a pas encore été officiellement démontré.


Mais pourtant beaucoup de personne se considèrent dépendantes.

Garder en tête que l'industrie agro-alimentaire est très puissante.

En Suisse, Le Conseil national a rejeté deux initiatives des cantons de Genève et de Fribourg en 2021. Voici leurs retours : "les quantités de sucre dans les aliments ne doivent pas être réglementées de manière restrictive, ni faire l’objet d’un étiquetage lisible et compréhensible". Ce qui est de mon point de vue, incompréhensible et irresponsable.  

Si vous vous sentez concerné par les excès de sucres, il est nécessaire, pour une bonne prévention, d'en parler à votre médecin généraliste ou de consulter un nutritionniste. 

En conclusion, bien que le sucre puisse sembler réconfortant, il est essentiel de rester conscient de notre consommation de sucre et d’adopter une approche équilibrée pour préserver notre santé. 


Prenez soin de vous,

Romain Perrenoud 

Delta Santé

91 vues0 commentaire

Comments


bottom of page