top of page

Mme Carole Isler, un métier, sa passion. Son parcours au travers de la kinésiologie.

Mon histoire avec la kinésiologie...

Depuis déjà l'école obligatoire, lorsque je pensais à mon avenir professionnel, je savais

que je voulais faire quelque chose qui me mettrait en contact avec les êtres humains.








Le fonctionnement de ces derniers m'avait toujours intéressée, j'avais soif d'apprendre. J'ai alors entrepris mes études dans ce sens, dans le but de devenir professeure ou psychologue. A ce moment-là je ne connaissais pas encore les thérapies

complémentaires.

C'est lors de mon cursus que je les ai découvertes, par le biais de proches ainsi que ma curiosité accrue concernant les pratiques accompagnant à un bien-être holistique. Je suis alors allée interviewer une spécialiste.

C'était pour un travail

écrit de l'un de mes cours en maturité professionnelle sociale. La consigne était de

s'intéresser à un autre métier que celui pour lequel nous étions alors formés.

Par un curieux hasard qui s'est révélé être le début d'une nouvelle aventure, je suis

« tombée » sur la kinésiologie en mettant dans le moteur de recherche de l'orientation.ch

« thérapies holistiques ». Je savais que je voulais faire mon écrit sur l'une d'entre elles

mais ne les connaissais pas. C'est en lisant le descriptif de plusieurs que la kinésiologie

m'a conquise ; elle rassemblait plusieurs points qui m'attiraient, comme la psychologie et

les émotions mais également le corps et l'énergétique. L'interview qui a suivi m'a donné

l'envie d'approfondir le sujet. J'ai alors décidé d'agender une séance afin d'en faire

l'expérience et de voir ce que cela pouvait m'apporter. A vrai dire, suite à cette séance, je

ne comprenais pas encore le mécanisme de cette méthode, mais les résultats étaient là.

J'ai donc continué. Au fur et à mesure des séances, je me suis sentie de plus en plus en

lien avec moi et mes aspirations profondes. La kinésiologie m'a également fait prendre conscience de certains mécanismes qui ne m'aidaient pas et des changements à opérer pour un mieux-être. Cela n'a pas toujours été facile, mais je sentais que c'était juste et essentielpour mon bonheur.

La suite logique de cette expérience m'a amenée à vouloir en faire mon métier.

C'était devenue une passion et un moyen de pouvoir transmettre aux autres ces

différentes richesses qui m'avaient profondément soutenue. J'ai alors fait la formation

complète de 3 ans tout en continuant les suivis chez des professionnels. Cela est

d'ailleurs un critère pour la réussite des examens ; afin d'accompagner au mieux les

clients, il est essentiel d'en avoir fait l'expérience et d'avoir travaillé sur soi.

Les cours aux multiples facettes m'ont permis d'ajouter des cordes à mon arc et de

comprendre comment cette méthode fonctionne. Cela n'en finit pas de m'émerveiller.

Le travail d'accompagnement thérapeutique est pour moi un honneur, je suis

reconnaissante de pouvoir le pratiquer. Les différentes techniques utilisées par

l'approche de la kinésiologie permettent une grande reconnexion à son corps, à ses

ressources, à sa vitalité. Le corps parle et c'est un cadeau. Prenons le temps de

l'écouter, de voir où il veut nous guider et d'en prendre soin.

Carole Isler

121 vues0 commentaire

Comments


bottom of page