top of page

Vous aussi vous commencez le sport demain ?

Dans cet article vous trouverez des réflexions utiles sur le sport avant de vous lancer dans vos bonnes résolutions 2024 !


Si vous aussi avez décidé de vous remettre en forme en 2024, alors bienvenue sur ce billet, il est fait pour vous. Et pour les autres, un peu de lecture ne fait pas de mal.


Détendez-vous, tout va bien se passer !


Commençons par une question : Souhaitez-vous faire du sport pour le plaisir du sport ou pour manger comme avant ? Le petit souci avec la deuxième réponse est que si je fais du sport pour continuer de manger comme avant, les moments de pause dans mon activité sportive risquent d’être mal vécus et je risque de culpabiliser de ne pas me contenir aux très bons repas pris le soir en famille après une grosse journée de boulot, car je suis une bonne fourchette !

Je risque par cette réflexion de ne pas prendre de pause dans le sport, ce qui est aussi une très mauvaise idée.


En cabinet, il m’est arrivé de traiter des gens en addiction au sport, des athlètes amateurs qui passaient plus de 20 heures par semaine dans leur pratique, comme des pros !! Sauf que pour eux, en plus, il faut assumer 40 heures de travail par semaine.

Comme toutes les addictions, il faut traiter certaines blessures qui engendrent la fuite, mais ça c’est un autre sujet. L’addiction au sport est liée à la fuite de quelque chose ou de quelqu’un.


En résumé, faire du sport pour manger ou ne pas prendre de pause dans mon activité ne sont pas les idées du siècle.


Un homme qui se pèse

Alors, par où commencer ? Car si je commence le sport, c’est bien pour perdre quelques kilos. Là aussi, faire du sport sans plaisir n’est pas une très bonne idée pour se sentir mieux en 2024.


Je vais me prendre en charge et reconsidérer les quantités de mes assiettes sans rien changer à la façon de m’alimenter, je suis certain à 100 % que je peux perdre quelques kilos sur la balance et c’est un bon début, et pour ça le sport n’aura rien à y voir. Je peux entrevoir une issue où je verrai le sport allié au plaisir.

En 2024, je vais revoir ma consommation d’alcool et de sucreries, je ne me les interdirai pas of course, je vais les diminuer car je suis certain de grignoter encore quelques kilos aux prochaines pesées.


Mollo, voilà, je vais y aller mollo, pour permettre à mon corps de valider mes choix sur le long terme, pas comme ces régimes qui vous promettent de perdre 10 kilos en un mois. Oui, ces régimes fonctionnent, mais tout le monde sait bien qu’ils sont trop restrictifs et bien trop sauvages pour l’esprit à mon sens. À force de restriction et de sport intensif, vous finirez bien par vous blesser et avoir des carences, garanti ! Vous risquez de reprendre le poids perdu avec les intérêts à la clé.


Si mon corps valide une petite victoire sur mon quotidien, mon cerveau libère des hormones de récompense. Le corps aime anticiper, mais il faut y aller mollo pour qu’il s’y habitue. (Voir mon livre : “Le petit livre des grands changements”. Livre qui traite sur les blessures d’hier et les petites victoires d’aujourd’hui). On sait aujourd’hui, en neurosciences, que pour créer une habitude, il faut compter environ une semaine pour que de nouvelles connexions neurologiques stables s’établissent. Il va sans dire qu’il faut entretenir cette connexion pour que l’habitude se crée, car bien vivre est une habitude, comme rester sur le canapé est une habitude.


Au début, vous aurez l’impression que surveiller ses quantités de nourriture ou reprendre le sport ne sert à rien, que ce n’est pas pour vous, que c’est trop dur, que vous n’allez pas y arriver… mais attendez juste un peu, le temps que la cuisine interne de votre microcosme, c’est-à-dire vos hormones, valide vos nouvelles habitudes. Soyez fier de vos petites victoires. Quand vous atteindrez le sommet de l’Everest, vous réaliserez que ce qui vous a permis d’y arriver, c’est l’accumulation des petits succès, étape par étape, qui vous ont guidé.


2024 ne suffira peut-être pas, mais vous aurez eu le courage de vraiment essayer, c’est déjà une victoire, et finalement vous avez encore une bonne partie de votre vie pour y arriver.

Je suis prêt à présent à mettre ce précepte en place afin de changer vraiment et durablement.


l'amour ou la peur?

L’amour de prendre soin de moi en contrôlant d’abord les quantités de ce que je mange et en reprenant doucement l’activité physique pour surmonter la peur de prendre du poids si je ne fais pas de sport.


Grégory











153 vues0 commentaire

Comments


bottom of page